Les membres du bureau

Mathilde AMBROSI

Responsable de communication

M1 Droit public approfondi

Université de Bordeaux

Anouck GASNOT

Trésorière adjointe

M2 Sciences pénales

Université Aix-en-Provence

CRFPA 2020

Adélie JEANSON-SOUCHON

Présidente

L3 Droit judiciaire

Université de Bordeaux

Pauline MONTUELLE

Trésorière principale

École nationale des greffes 

"C’est par la connaissance du droit pénal, de la procédure pénale, et des droits qui y sont attachés que l’on pourra assurer une meilleure défense de ces droits des individus. Dans cette optique, l’objectif de démocratisation de ces matières est une idée qui me touche personnellement, et qui, au-delà d’être intéressante, se révèle bien souvent cruellement nécessaire. Aussi, c’est un honneur pour moi de contribuer à cette visée en prenant part à ce projet.
Par la suite, je souhaiterais me spécialiser en droit pénal international."

"Dès les premières années universitaires, le droit pénal a raisonné en moi comme une évidence. C’est une matière vivante, qui, par sa dimension humaniste, m’anime. La matière pénale mérite d’être débattue, d’être partagée et c’est au travers de l’association Les Pénalistes en herbe que je souhaite véhiculer ma passion tout en essayant de la rendre accessible. Ensemble, nous lui donnons tout son véritable sens. Pour l’éloquence et l’oralité que ce métier implique, je souhaite devenir avocate pénaliste."

"Du haut de ma L3, je suis déjà passionnée par le droit pénal. Variée, en constante évolution, et particulièrement médiatisée, cette matière est souvent considérée comme trop complexe. L’idée de pouvoir la rendre plus accessible en la présentant sous un nouvel angle m’a donc immédiatement séduite. Je souhaite m’orienter vers une carrière dans la magistrature."

"En tant que future greffière, j’ai effectué un master en droit pénal et sciences criminelles. Passionnée par la matière pénale, en ce qu’elle touche l’ensemble des pans de la société, intégrer l’équipe LPEH me permettra de partager de manière accessible et à tous, mes connaissances en ce domaine."

Pauline ROSSI

Secrétaire

M2 Droit de l'exécution des peines et droits de l'Homme

Université de Bordeaux

Louise THIRION

Vice-présidente et responsable communication du site

CRFPA 2021

"Au cours de mes études, j’ai acquis une véritable passion pour le droit pénal. C’est une matière toujours d’actualité et fondamentale afin de garantir les droits et libertés de chacun. De ce fait, la rendre accessible me paraît important. A travers l’association, je désire pouvoir contribuer à cette démocratisation en y apportant mes connaissances mais également en acquérir de nouvelles. Je souhaite, par la suite, devenir magistrate."

"Le droit pénal innerve tant de domaines passionnants, c’est pourquoi dès ma deuxième année de droit, j’ai fait le choix de cette spécialité aux multiples applications. Une matière si médiatisée et commentée doit être comprise de tous pour participer à un débat intelligent et constructif, grâce au rappel des principes et bases juridiques. En tant que juriste, j’ai développé mon envie d’aider à rendre effectif le droit fondamental d’accès à la justice par l’information, d’où ma volonté de poursuivre cette démarche avec les Pénalistes en herbe, tout en préparant l’examen pour devenir avocate."

Les rédacteurs occasionnels

​Être rédacteur occasionnel, c'est adhérer au projet de l'association et vouloir y contribuer. En effet, nous avons souhaité que chacun puisse rédiger des articles pour participer au projet.

Si vous désirez en faire partie, n'hésitez pas à nous contacter !

Fabien PERONNET

Rédacteur occasionnel depuis mars 2020

"Etudiant en Master 1 Droit pénal et sciences criminelles à l'Université Toulouse 1 Capitole, je suis bien évidemment sensible aux questions et réponses que procurent le droit pénal, lequel trouve selon moi son attrait dans la gravité de ses enjeux. Indice de l'état d'une société à un moment donné, il y va des avis à son égard.

Alors, l'association Les Pénalistes en Herbe me semble être un porte-parole nécessaire pour démocratiser ce droit grave auprès de chacun : c'est volontiers que j'apporte ma graine à l'édifice"

Justine LOCURATOLO

Rédactrice occasionnelle depuis février 2019

"Actuellement étudiante en Master 1 de Droits français et espagnol à l’Université Paris I Panthéon-Sorbonne, le Droit et à plus forte raison le Droit pénal ont toujours été une évidence pour moi. La profession d’avocate reste un objectif et une réelle vocation. J’ai foi en l’idée que tout individu a le droit à la présomption d’innocence et que le rôle de l’avocat pénaliste n’est pas seulement d’acquitter ou d’inculper, mais plutôt de fournir une condamnation adaptée à la personnalité et aux antécédents de la défense, d’offrir les meilleurs conseils à son client, qu’il soit victime ou mis en cause. Le rôle d’avocat de nos jours, me paraît essentiel : humaniser à nouveau la Justice, dans un mécanisme où parfois, on oublie que « l’accusé » est avant tout une personne, un individu. J'ai voulu rejoindre l'association "Les Pénalistes en Herbe" puisque j'aime l'idée de partager, découvrir de nouvelles idées en Droit pénal. À l'heure où le Droit pénal occupe une place fondamentale dans la société, il m'a paru essentiel de pouvoir m'impliquer en-dehors de la sphère universitaire."

Thomas HERMAND

Rédacteur occasionnel depuis mai 2020

"ATER auprès de l’université du Havre, doctorant en droit privé (IRJI Tours), mon sujet de recherche porte sur la procédure criminelle, ma spécialité est donc le droit pénal et la procédure pénale. Les sujets pénaux sont importants dans la vie et l’évolution de la société, alors lorsque j’ai découvert l’association des pénalistes en herbes, j’ai souhaité apporter ma pierre à l’édifice. La démocratisation de la matière pénale est importante pour la compréhension de ces sujets par nos concitoyens !"

Camille RIUS

Rédactrice occasionnelle depuis mars 2019

"Spécialisée en libertés fondamentales, le droit pénal est une matière qui m'a intéressée et intriguée. J'ai toujours espéré que mon parcours universitaire puisse me permettre d'aider ceux qui en ont besoin. L'association me donne cette chance de pouvoir partager et rendre accessible à tous la matière pénale. Surtout, au pays des droits de l'Homme, il me semble nécessaire que chacun connaisse ses droits face à la répression."

Notre marraine

"Pour le juriste, comme pour le scientifique, rien n’est plus exaspérant que de voir des idées inexactes circuler et se répandre telles de mauvaises herbes. Comment ne pas réagir lorsque l’on entend des affirmations erronées ou approximatives sur un procès pénal en cours ? Aussi, lorsque des étudiants de Master 1 spécialisés en droit pénal se sont mobilisés pour promouvoir la diffusion de la connaissance juridique pénale au sein de la société civile, je ne pouvais que leur apporter mon soutien. Il faut en finir avec les préjugés, partager notre savoir, et débattre avec nos concitoyens. La démarche des Pénalistes en herbe est plus que jamais nécessaire."

Charlotte Claverie-Rousset

Professeur en droit privé et sciences criminelles

RETROUVEZ NOUS

  • Twitter
  • Facebook Social Icône
  • Icône social Instagram
  • LinkedIn Social Icône
  • Youtube

© 2018 par Les Pénalistes en Herbe